La société civile et des journalistes outillés sur la transparence budgétaire !

La société civile et des journalistes outillés sur la transparence budgétaire !

Dans le cadre de son projet open Guinée accès à l’information budgétaire l’Association des blogueurs de Guinée (Ablogui) en collaboration avec le Coteb (Coalition pour la Transparence et l’Efficience Budgétaire) organise du 18 au 19 août dans un réceptif hôtelier à Conakry, un séminaire national sur la transparence budgétaire a l’intention des hommes de médias et acteurs de la société civile.

Durant deux jours les participants ont eu à aborder sur les questions budgétaires, les lois de finances en Guinée, le processus d’élaboration d’un budget, sur la Cour des comptes, ainsi que d’autres sujets sont venus s’ajouter afin de renforcer les compétences des acteurs de la société civile et hommes de médias dans un domaine peu pris en considérations et réfléchir sur les meilleurs moyens pour améliorer la transparence budgétaire en Guinée.

Dans son discours d’ouverture, Mamadou Alpha Diallo, président de l’Ablogui est revenu sur les objectifs visés par cette session de formation par ces termes « Ce séminaire sur la transparence budgétaire a deux (2) objectifs principalement, le premier est le renforcement des capacités des acteurs de la société civile ainsi que des journalistes en ce qui concerne le processus de transparence budgétaire ,le second objectif, celui de renforcer le cadre d’échanges autour du budget dans notre pays » a-t-il fait savoir

Selon lui, cet atelier s’inscrit dans une démarche globale pour que la transparence soit effective en Guinée et que le pays puisse capitaliser sur les réformes engagées dans ce domaine afin de pouvoir adhérer notamment a des initiatives comme Open Gouvernement Partenership (Partenariat pour un Gouvernement Ouvert),avant d’ajouter plus loin que « Cela va  amener un ensemble d’engagements et un ensemble de reformes que nous devrions faire en amont et la transparence budgétaire fait partie de ces reformes-là ».

Pour sa part Amadou Bah du Coteb, a indiqué que les questions budgétaires, les documents doivent être connus et surtout compris par les hommes de médias et les acteurs de la société civile pour que ces questions soient à la place publique. Et d’ajouter « Et que les débats publics soient animés autour des prévisions de l’État, autour des questions de recettes, autour des questions des dépenses, autour des questions liées aux investissements publics de l’État » explique-t-il.

Pour lui les médias et les acteurs de la société civile sont des vecteurs de transmissions de cette information au grand public a travers des émissions d’informations, bien entendu à travers des activités de sensibilisations du grand public sur l’agenda gouvernemental de prévisions et de planifications budgétaires.

Par ailleurs il a ajouté également  «  Nos attentes, c’est d’outiller les hommes de médias et les acteurs de la société civile sur les notions de base qui les permettent de comprendre sur le budget, qu’est-ce qu’une planification budgétaire, qu’est-ce qu’un budget d’investissement, c’est quoi les recettes pour terme, c’est quoi un budget pluriannuel, en fait les agrégats réellement qui permettent de comprendre et d’analyser les documents budgétaires et de pouvoir communiquer sur ces documents budgétaires à la place publique » a-t-il précisé.

À noter que cette nouvelle compétence permettra aux participants de pouvoir se pencher désormais sur ces différentes thématiques aborder lors de cette session afin d’apporter leurs contributions, ainsi de rester vigilant lors des élaborations des différents budgets de l’administration centrale en passant par les communes.

Diakite Aboubacar

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.